L’enfer, c’est toujours les autres

Les méchants ce sont toujours les autres.

En ce moment, les méchants, ce sont « léparisien ». Les Parisiens (ils sont plus de 10 millions hein, soit 1 français sur 6) sont tous et toutes des « bobos », ils ont tous et toutes été boire des coups le long du canal Saint Martin ou dans les bars jusque tard samedi, et ils sont tous et toutes partis en urgence polluer la saine campagne jusque là préservée par le virus, comme des gros égoïstes qu’ils sont.

Alors oui, c’est con et égoïste d’avoir traîne dehors, d’avoir fait la fête jusque tard. Oui, c’est con, égoïste et criminel de fuir Paris. Évidemment.

Mais quand même, c’est impressionnant ce besoin que nous avons tous et toutes de désigner des boucs émissaires, de désigner un gros méchant, ce besoin que nous avons de nous détester entre nous et de profiter de l’occasion pour se dédouaner : « moi, je n’aurais jamais fait comme ces gros méchants ». C’est pratique, ça permet de rappeler à quel point, nous, nous sommes vertueux.

Mais quand même, c’est impressionnant cette façon de faire des raccourcis et des généralisations. Parce qu’on connaît des Parisiens (qui sont en fait des Franciliens mais passons) qui font péter le prix du marché immobilier en Bretagne et qui sont désagréables, forcément, on a le droit d’insulter tous les Parisiens. C’est comme quand ton beau-frère t’explique qu’il a le droit d’être raciste parce qu’il a vu un arabe chourer dans un magasin et que donc, tous les arabes sont des voleurs.

Les Parisiens fuient Paris ?

Visiblement (visiblement, selon la vue donc, ce n’est pas scientifique, on n’a pas de chiffres), il y a un exode massif. De ces gros méchants de Parisiens. En fait, ce sont tous ceux et toutes celles qui habitent en milieu urbain. De Lille, de Lyon, de Marseille ou de Bordeaux, les gens se cassent. Souvent parce qu’en fait, ils retournent chez eux car la majorité des urbains sont en fait des provinciaux qui sont là pour le boulot, particulièrement à Paris. Oui, c’est irrationnel et égoïste. Mais c’est aussi compréhensible. Il ne s’agit pas simplement de fuir le virus de façon idiote, il s’agit aussi de trouver une façon humaine de passer les plusieurs semaines qui viennent. Certains ont la possibilité de se mettre au vert, d’être dans un endroit qu’ils connaissent, où les gosses pourront sortir … Pour passer ces vacances forcées, ils vont là où ils passent d’habitude leurs vacances. Oui, c’est terriblement injuste mais c’est évidemment compréhensible. Ne me dites pas que vous êtes en train de découvrir l’injustice sociale. Bien sûr, ce faisant, ils participent à diffuser un virus dont ils pensent être exempts et c’est scandaleux.

Soyez honnêtes, combien parmi vous, ayant cette alternative entre rester enfermé en ville avec des gosses pour un nombre de semaines indéterminé et avoir un point de chute agréable pour vivre cette situation totalement exceptionnelle, aurait fait le choix de s’installer dans ce point de chute. Pas toi qui me lit, bien sûr, puisque toi tu es mieux que les autres comme tout le monde, mais sérieusement ?

Oui, je connais des gens qui ont cette alternative et qui ont fait le choix de rester en région parisienne. Je les admire. En général, il se trouve que je les admirais déjà avant.

Il y a un mois, celle qui était alors ministre de la santé nous expliquait que le risque sanitaire était très faible, que c’était improbable que le virus arrive en France. Il y a 10 jours, Macron sortait pour inciter les Français à faire de même malgré la peur du virus, Blanquer rappelait que 60 à 80% de la population serait de toute façon touchée par le virus (dans ce cas, pourquoi se faire chier à rester sur place ?), Ndiaye expliquait que les Italiens étaient des branquignols qui n’avaient pas su faire barrage au virus.

Mais le gros méchant, ce sont les familles qui se barrent pour se mettre au vert.

Les gens sont égoïstes ? Ça alors ! Saperlipopette !!

Vous découvrez vraiment aujourd’hui que les foules ont des comportements irrationnels et égoïstes, en particulier en temps de crise ? Sérieusement ?? Mais enfin, si ce n’était pas le cas, la question climatique serait résolue depuis longtemps ! Ce n’est pas irrationnel, égoïste et criminel peut-être de prendre l’avion ? Vous êtes combien, parmi celles et ceux qui se moquent des méchants parisiens qui se mettent au vert, à l’avoir fait ne serait-ce que dans l’année écoulée ?

Aujourd’hui, quand le pays est en quarantaine, le gouvernement réalise qu’en fait la solidarité et la collectivisation, c’est quand même vachement efficace. Après avoir flatté les égoïsmes de chacun et chacune pendant des années, face à l’urgence, il faut faire intervenir l’Etat parce que c’est efficace. Si les foules n’étaient pas égoïstes et irrationnelles, vous croyez vraiment qu’on aurait élu Sarkozy ? Vous croyez vraiment qu’on aurait laissé détruire la protection chômage par ce gouvernement en ne se mobilisant que pour les retraites ?

Allez, on peut au moins espérer que désormais, plus personne n’osera affirmer que les migrants syriens feraient mieux de rester chez eux pour se battre.

Un avis sur “L’enfer, c’est toujours les autres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :