Home

« La masse des catholiques que nous voyons à la messe chaque dimanche ne désire, au fond, savoir de la religion que ce qui peut les confirmer dans la bonne opinion qu’ils ont d’eux-mêmes. » Georges Bernanos

À mes yeux, le dossier du mariage pour tous ne devrait pas occuper tout l’espace médiatique, ni les énergies. Que des gens qui s’aiment considèrent qu’il faille passer devant le maire pour pouvoir organiser une fête où il faudra inviter les cousins gênants et qui coûtera un bras, qu’ils y ont intérêt pour les impôts et parce qu’ils aiment les situations claires, ce n’était pas au départ le genre de sujet sur lequel je pensais passer du temps. Seulement voilà, le débat déchaine les passions et les bataillons de képis blancs affrontent ceux aux bérets arc-en-ciel.

Autre difficulté, je n’ai jamais aimé les étiquettes, ni les chapelles quand elles ne sont pas des bâtiments, or c’est bien en m’affublant d’entrée d’une de ces étiquettes que je voulais m’exprimer sur la forme du débat : je fais partie de ces gens que ne laissent pas insensibles les textes relatant la vie d’un agitateur d’il y a à peu près 2000 ans au Proche-Orient. Il se trouve d’ailleurs que ces textes ne sont pas étranger à mon engagement citoyen mais c’est une autre histoire. En tout cas, je suis prêtre, prophète et roi, et j’en suis très heureux.

L’existence ou pas de Dieu ne sera jamais prouvée et ce n’est pas mon problème. J’ai la même moue dubitative face à ceux qui assènent avec assurance l’une ou l’autre de leurs certitudes. Quand on me demande quelle est ma religion, je réponds que j’ai celle de quelqu’un qui a été élevé avec les repères de la religion catholique et qui se trouve beaucoup de concordances spirituelles avec Amadou Hampaté Ba et Théodore Monod.  Bref, je suis assez proche de l’anarchisme chrétien. Le Christ, je le vois plutôt comme ça :

Quand Morano déclare « je suis catholique » ou quand des intégristes défilent pour empêcher la tenue d’une pièce de théâtre, je me sens sali, blessé (mais j’imagine qu’ils se sentent tout autant salis par mes propos). C’est donc bien qu’il doit y avoir quelques liens familiaux. On ne choisit pas toujours sa famille. Justement.

Désolé pour cette longue introduction mais elle me semblait nécessaire pour expliquer ce billet. Il ne s’agit nullement pour moi d’expliquer ici pourquoi je suis bien entendu favorable au mariage pour tous, Nicolas Johan LePort Letexier a déjà admirablement écrit tout cela dans Témoignage Chrétien et je vous invite avec insistance à aller lire sa tribune.

Je n’en veux pas aux chrétiens patentés d’être majoritairement opposés à l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe. Je comprends les arguments. Pour des raisons historiques et sociologiques – et aucunement théologiques, les chrétiens d’Europe sont depuis Constantin dans le camp du pouvoir, dans le camp du fort, dans le camp de la réaction. Oui, c’est l’exact opposé des Évangiles, mais que voulez-vous, l’histoire du monde est pleine de contre-sens dramatiques. Là où j’en veux à ces chrétiens qui se mobilisent, c’est pour leur indignations sélectives, pour leur hypocrisie.

Mais enfin, pourquoi semblent-ils s’intéresser plus à la façon dont leurs frères humains couchent ensemble que par la façon dont ils se font la guerre, à la façon dont ils s’exploitent ? Pourquoi lire au premier degré dans la Bible (l’histoire romancée d’un petit peuple obnubilé par sa survie et donc par l’impératif de reproduction) le refus explicite de l’homosexualité, et ne pas y lire le refus explicite de l’usure par exemple ? Pourquoi ne proposent-ils pas avec la même ardeur la société profondément égalitaire mise en place par les premières communautés chrétiennes ? Je ne leur en veux pas de défendre leur vision de la famille qu’il faudrait imposer à tous, je leur en veux de ne défendre QUE ça.

Combien sont-ils, parmi ces activistes de la famille « traditionnelle », à participer également aux cercles de silence, aux actions de RESF, à la lutte contre la marchandisation du monde ? Combien participent aux actions pour le désarmement, combien œuvrent réellement pour le pacifisme (ce qui ne veut pas dire se contenter d’opiner du chef quand Benoit XVI déclare que ce ne sont pas des armes qu’il faut importer au Proche-Orient mais une culture de la paix)

Mgr. Barbarin n’est pas un idiot. Ce n’est pas non plus un novice en matière de communication. Il sait que d’une heure d’interview, on ne retiendra que la phrase qui fait tâche. Je ne suis pas d’accord avec lui globalement mais le reste de son intervention était moins imbécile que cette phrase qui tourne en boucle. Dire de Barbarin qu’il assimile l’homosexualité à la polygamie et à l’inceste, c’est aussi con que de dire que les écolo sont favorables à ce que les ados fument du shit dans les collèges. J’en veux donc terriblement également à ceux qui transforment les paroles de Barbarin (et j’en profite pour saluer Najat Vallaud-Belkacem). J’en veux à Barbarin (qui n’est pas idiot mais qui est très réac) de rajouter de l’huile sur le feu en jouant sur la provocation.

Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs : vous vous plaignez que les médias ne retiennent du pape que ses paroles sur le préservatif et non pas, par exemple, ses discours sur la paix au Proche-Orient. Vous vous plaignez du traitement médiatique de l’affaire Barbarin. Mais qui en est responsable sinon vous-mêmes par vos outrances et l’image caricaturale que vous donnez de NOUS ? Si vous ne passiez pas votre temps à parler de cul, peut-être que le reste de la société française s’intéresserait à ce que NOUS avons d’autre à dire. Si vous donniez autant d’énergie à défendre le message radicalement révolutionnaire des Évangiles que vous en donnez à combattre le mariage pour tous, le monde se porterait mieux.

Pour revenir au sujet du mariage pour tous, à nouveau une certaine hypocrisie me hérisse. Au fond, plus grand monde ne souhaite « guérir » les homosexuels, les empêcher de vivre ensemble. Non, finalement, le vrai problème, ce serait la conception de la « famille ». Ce serait le risque d’adoption.

Mais, bien chers frères, bien chères sœurs, je m’étonne n’avoir jamais lu dans vos tribunes, blogs ni presque jamais entendu dans les sermons parler des scandales actuels de l’adoption. Le marché de l’enfant existe aujourd’hui. Vous en accommodez-vous ? Le problème n’est pas QUI adopte, mais COMMENT on adopte.

Pour adopter, il faut beaucoup de temps, de patience, de courage … sauf quand on s’appelle Johnny Halliday. On peut même se permettre d’adopter un bébé pour Noël. N’est-ce pas merveilleux ? Un bambin dans la crèche…

Le « droit à l’enfant » est bien entendu une connerie. Personne ne peut avoir de « droit » sur une autre personne. Je m’étonne que vous ne condamniez ce « droit à l’enfant » que pour les familles homoparentales. Je m’étonne que vous considériez que tous les couples homoparentaux soient dans cette démarche du « droit » à l’enfant. Ils ne le sont ni plus, ni moins que les autres.

Que dire par ailleurs de ce que j’appellerais « l’obligation à l’enfant » ? Un couple hétérosexuel sans enfant reste aujourd’hui toujours vu comme un couple raté. Dans nos bonnes familles catholiques bien comme il faut (20 ans de vie versaillaise, je sais de quoi je parle), la pression est forte dès le lendemain du mariage pour faire comprendre qu’il serait bon de faire des enfants pour Dieu et pour la France. Les couples qui se séparent ou qui entrent en dépression parce qu’ils n’arrivent pas à avoir d’enfant, cela ne vous interpelle pas ?

Ce modèle de la famille « traditionnelle » que vous défendez bec et ongle, serait-il si parfait que ça ? Ce modèle tellement idéalisé qu’il en produit des scléroses, des drames affreux, même chez les « meilleurs » catholiques, ceux qui ont mis en avant leur foi pour des raisons politiques. Un modèle tellement idéalisé qu’il est refusé aux religieux… Sauf que les 3/4 des religieux que je connais personnellement ont une vie sexuelle active, homo ou hétérosexuelle, parfois même une vie familiale. Je m’en réjouirais si seulement c’était de façon épanouie.

Rien, personne, nulle part, n’a pu prouver que tel ou tel modèle de famille serait plus adapté à l’épanouissement d’un enfant qu’un autre. Seul compte l’environnement affectif dans lequel cet enfant est accueilli. C’est vrai, les débats font que des barrières tombent, d’autres apparaissent. Après le mariage pour tous, peut-être viendra (enfin), le débat interne sur le mariage des prêtres et les femmes prêtres.

Et comme je suis sympa, je vous donne le site sur lequel j’ai piqué les illustrations (et qui vaut vraiment le détour) : www.jesusfreaks.fr

Publicités

9 réflexions sur “Mariage pour tous : mes bien chers frères, mes bien chères sœurs

  1. Votre obsession anti-catho vous obère que l’opposition au mariage homo n’a rien à voir (en tous cas pour moi) avec la religion, l’homophobie, la haine des homosexuels, ni même l’éducation d’enfants par des homosexuels en couple ou non. Vous êtes à côté du sujet.

    • Moi ? Anti-catho ?? Vous avez bien lu ?

      Où ai-je parlé d’homophobie ? Vous répondez comme par réflexe. Comment peut-on dire que je suis à côté du sujet, puisque (c’est l’avantage d’un blog), c’est moi qui choisit le sujet !

      Lisez mon texte si le cœur vous en dit et on en reparlera.

  2. Effectivement, j’avais lu en diagonale : le texte est long, mais surtout il est en bien petits caractères et ma vue baisse…
    Que des intégristes manifestent contre une pièce de théâtre, un film, une photo ou des caricatures, c’est leur droit ! Je n’ai rien contre le blasphème, mais que certains agissent contre, tant que c’est dans la non-violence, je considère cela légitime. Je ne condamnerai même pas des occupations des scènes de spectacles : en 2003, j’ai soutenu les intermittents du spectacle, et nous l’avons nous-mêmes fait ! De même que j’ai fait d’autres ADNV (actions directes non-violentes), par exemple contre le salon de l’armement Eurosatory. Pour ce qui concerne le Rond-Point, Jean-Michel Ribes (que j’apprécie) était par ailleurs visé personnellement pour des prises de position politiques que je considère mal avisées et déplacées.
    Pour ce qui est des chrétiens dans le camp du pouvoir, il s’agit depuis le XVIIe des jansénistes, des luthériens et leurs émules bourgeoises. Pour les catholiques, depuis qu’ils se sont suicidés à Vatican II, ils n’existent même plus. Pour certains cathos que je connais qui avaient manifestés contre le PACS, je ne sais pas s’ils sont au CCFD, mais je sais qu’ils se donnent autant qu’ils peuvent pour des causes sociales – ils m’ont même aidé quand j’en avais eu besoin.
    J’ai l’impression qu’il vous a échappé des tous premiers messages de la Genèse, les croissez et multipliez et les quitter son père et sa mère pour fonder une famille. Ce n’est pas que le fondement des religions du Livre, c’est le fondement de l’humanité tout entière. Quoiqu’en veuillent croire des écolos plus ou moins eugénistes, au-delà de ces vérités, il n’y a que vanité.
    Je m’étonne que vous fassiez un tel cas de ce que s’entre-racontent les média ? Ne prenez pas les Français pour plus bêtes qu’ils ne sont : les journalistes disent n’importe quoi et tout le monde le sait, ils ont été remis à leur place (la dernière) en 2005 par un peuple perspicace.
    Le problème est bien QUI adopte et il serait mieux que ce soit les plus aptes à élever des enfants. Pour ce qui est du « comment », les couples que je connais ayant adopté l’ont fait en allant acheter un enfant en Asie. Faire croire aux homos qu’on leur confiera un enfant quand on n’en trouve même pas pour les familles traditionnelles, c’est se moquer du monde. Les homos riches pourront adopter autant que leur porte-monnaie le leur permettra… d’ailleurs, c’est déjà le cas.
    Non-croyant, je désavoue des couples hétérosexuels qui se marient – et même qui cohabitent hors de vœux – et qui sont inféconds. C’est une pure perversion que de considérer que l’amour et le plaisir sexuel justifient seuls une union.
    Croyez bien que je parle de ce que je sais ! Je fais mon mea culpa. Je n’aurais jamais dû me mettre en ménage avec celle qui a été, pour notre malheur à tous, la mère de mes enfants (parce que nous n’y étions portés que par le désir et l’affection, voire la fuite de la solitude et des parents, ou une place sociale), que je regrette tout autant l’inévitable séparation qui a abîmé ces enfants que j’ai tant aimés et dont j’attendais qu’ils soient perpétuateurs d’une immanence animale (anima = âme) après moi.
    Si je peux me remarier, ce sera peut-être par l’intermédiaire d’une marieuse, ce ne sera que si je peux encore procréer. Jouer encore à la comédie du sentiment amoureux m’est enfin passé !
    Le mariage a un sens. Il est l’engagement pour une femme de donner au père des enfants qui seront les siens propres. Il est pour ce père de rester quoi qu’il arrive auprès de cette femme et de ses enfants. Le reste est littérature. L’alternative à ce modèle – qui n’est pas plus qu’un autre infaillible -, c’est Le meilleur des mondes de Huxley et rien d’autre.
    Ce ne sont pas des « catholiques » qui s’opposent à ce mariage à la noix, ce sont ceux qui ont réalisé un tant soit peu que c’est le cœur de l’humanité que se promet ici de détruire le capital et ses suppôts dans ce monde qu’il a perverti.
    C’est ce que j’ai développé dans mon blog il y a trois mois.
    http://adelannoy.wordpress.com/2012/07/13/marions-les-2/

  3. J’ai en commun avec vous d’être un expatrié de la région Versailles-Le Chesnay. Je connais donc bien ceux que vous critiquez comme des pratiquants de seconde zone, qui vont à la messe, mais ne respectent pas les valeurs élémentaires de l’éthique professionnelle. La ressemblance s’arrête là.
    D’abord, j’accuse cette gauche dont vous faites partie d’être le parti le plus hypocrite de France.
    Incapable de s’engager pour diminuer le chômage.
    Prompte à défendre les droits des immigrés-par RESF et d’autres réseaux qui soutiennent l’immigration illégale au détriment de l’insertion professionnelle des français, ce qui s’appelle de l’irresponsabilité et de la lâcheté-
    Prompte à critiquer tous ceux qui s’efforcent d’obtenir des maisons d’accompagnement pour les femmes enceintes et à oublier les droits des enfants conçus dans le ventre de leur mère, ou simplement nés.
    Prompte à oublier l’éthique-bientôt vous allez pouvoir défendre l’euthanasie.

    Vous avez vécu la même vie que moi. Je suis désolé de constater qu’on peut avoir vécu le confort social familial et d’en accepter un autre : le confort médiatique.

    Aucun média ne vous refusera, Monsieur Mandil, l’honneur, la gloire de voter l’euthanasie, la Gestation pour Autrui,la Procréation Médicalement Assistée, et d’utiliser votre belle gueule de BCBG (Beau Cul Belle Gueule, comme on dit par chez nous) pour défendre des idées anti-humaines.

    L’humanité se défend bien souvent contre le sens médiatique, contre le sens social, et vous avez choisi, Monsieur Mandil, d’aller dans le sens social, et dans le sens médiatique.

    Faucher volontairement, c’est très bien. Ca ne donne pas un brevet de rébellion. Mais plutôt un brevet de politiquement correct.

    Je vous souhaite de réfléchir en profondeur aux implications des lois que vous faites voter. Et d’arrêter de juger ceux qui sont opposés, parfois, comme c’est mon cas, en étant concerné directement par l’homosexualité, au mariage homosexuel.

    Bon engagement politique!
    Je vous souhaite de ne jamais faire carrière, en suivant en cela l’exemple de Jésus, dont la carrière a mal fini si l’on en croit les chroniques.

      • Merci d’avoir réfléchi. Je viens de lire avec attention votre post en date d’aujourd’hui.
        La comparaison que vous faites entre les chrétiens qui ne s’occuperaient pas assez de développer du soutien à de nouvelles pratiques économiques mondiales et les chrétiens qui sont contre le mariage homosexuel est malheureuse et injuste.
        Il n’y a pas d’un côté les catholiques bourgeois égoïstes et de l’autre les catholiques ex-bourgeois généreux.
        Il y a beaucoup de catholiques conservateurs qui se battent chaque jour, par la prière et par les dons, et par les séjours humanitaires pour permettre aux paysans sans terre de pouvoir vivre et faire vivre leur famille.

        Leur générosité ne les empêche pas-que cela soit ou non en phase avec votre vision extensive de la générosité- de se préoccuper d’abord de l’insertion professionnelle des français d’origine récente ou de souche- avant d’en accueillir d’autres.

        La générosité médiatique peut, cher Monsieur, générer de grands génocides.
        Très récemment, Noel Mamère, Jean-Luc Mélenchon, deux leaders des verts et du Front de Gauche- ont ainsi condamné l’intervention au Mali. Condamné-sera critiqué dans votre langage respectueux. Je dis bien condamner. Car si la France n’était pas intervenue, le Mali aurait été en proie à la guerre civile.

        Mais bien sûr, comme vous êtes un homme courageux, vous avez-vous-critiqué Noel Mamère et Jean-Luc Mélenchon pour leur prise de position politicienne.

        De même, le génocide Rwandais fut décidé par l’octroi d’armes modernes à la rébellion tutsie dirigée par le Président Paul Kagamé. Ce génocide rwandais fut décidé par le Président François Mitterand,refondateur du Parti Socialiste.

        Je me demande bien comment vous pouvez,vous,le militant de la paix, faire partie d’une coalition avec le Parti Socialiste- qui a également livré par Monsieur Fabius des armes modernes aux rebelles syriens dont les bataillons d’élite-sont des bataillons qui prêchent la haine-et qui continueront à la prêcher.

        Empêcher les opposants au mariage gay d’être reçus à l’Elysée, sous-estimer-drastiquement( d’un million deux cent mille à 340 000) le nombre de manifestants, critiquer avec violence leurs leaders, refuser d’aborder les questions de la PMA, la GPA.
        Déclarer que personne n’a jamais douté qu’un enfant avait besoin d’un père et d’une mère et pourtant voter une loi qui lui enlèvera ce père et cette mère. Ou si il ne lui enlève pas ce père et cette mère , crééra un trouple.

        Pouvoir, grâce au mantra de la tolérance,regarder les critiques au mariage gay comme des mantra et dénigrer systématiquement les arguments du bon sens.

        Pour un politicien, le bon sens, n’est pas vendeur. Il ne rapporte pas de voix, et surtout il n’offre pas la protection médiatique!

        Je vous souhaite beaucoup de bon sens!
        Pour finir je vous remercie de m’avoir répondu à mon précédent post.

        Dieu vous bénisse(Est-ce permis chez les Verts?)

      • Nous sommes un parti affreusement permissif, tout est autorisé, même les bénédictions 😉

        Ne me caricaturez pas. Je n’ai jamais parlé nulle part de catholiques bourgeois, de catholiques prolétaires ou de catholiques ex-bourgeois.

        Par ailleurs, je ne doute pas de la force de la prière (quoi que j’ai un peu de mal à comprendre l’idée de « se battre par la prière »). Je suis surpris que sur certains sujets, vous considériez la prière comme suffisante et sur d’autres, vous pensiez qu’il soit nécessaire de descendre dans la rue.

        Quant aux autres accusations, vous m’excuserez, mais vous faites du simplisme politique. Noël Mamère n’est pas porte-parole d’EELV, vous n’aurez pas manqué de remarquer que je ne suis pas membre du PS, EELV a défendu le principe de la réception à l’Elysée des représentants de la manif du 13 janvier. Et pour le comptage de la manifestation, ça me fait plus rire qu’autre chose. J’espère que la prochaine fois qu’il y aura une manifestation syndicale, vous défendrez avec la même vigueur les chiffres défendus par les organisateurs. 😉

  4. theodore monod,je connais un peu, on travaillait au meme endroit (il est de st point non ?) mais qui est ibrahim ba ? Et pour rester dans le politique local, notre cher Dr Grenier a-t-il une place dans votre panthéon ?

    • Théodore Monod, de Saint Point ? Je crois qu’il doit y avoir une erreur. Enfin, c’est de toute façon quelqu’un qui vient du monde entier. Quant à Amadou Hampâté Bâ, c’était un ami de Théodore Monod, écrivain et philosophe. Il ne s’agit donc pas d’un « panthéon » (je n’en ai pas) mais de citer deux personnes qui m’ont influencé et dont je me sens proche, avec l’idée derrière que je suis né catholique, que l’un est protestant et l’autre musulman.

      Mais j’ai évidemment beaucoup d’admiration également pour le Dr Grenier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s